Profondeur de champ et distance hyperfocale, tout pour être net

 


Que ce soit avec du matériel argentique ou un appareil photo numérique, l’optique à l’intérieur des objectifs n’a pas changé. Les règles de l’optique ne bougent pas, c’est de la physique et des mathématiques, mais ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous prendre la tête avec des cours soporifiques ! Car j’en suis incapable.


Un point qui est important ( c’est mon avis), c’est la distance hyperfocale. Quand vous faites votre mise au point sur la distance hyperfocale, la profondeur de champ va de la moitié de la distance hyperfocale à l’infini. Si vous utilisez un objectif avec une focale relativement large comme un grand-angle, vous avez juste à faire la mise au point sur le premier tiers de l’image en partant du bas et à fermer le diaphragme (laisser passer moins de lumière) pour assurer une profondeur de champ correct. Avec les objectifs de focale plus longue comme les téléobjectifs, l’hyperfocale s’applique quand même, mais elle est beaucoup moins efficace et ne s’étendra pas jusqu’à l’infini.


Explication d’un exemple

Il y a quelque jours j’ai acquis l’objectif CANON 85 mm, ce téléobjectif  à focale fixe, très maniable et de haut niveau fourni des images nettes et brillantes à toutes les ouvertures. J’ai photographié un portrait à pleine ouverture et un autre avec le diaphragme complètement fermé et dans l’exemple où le diaphragme est complètement fermé, le fond reste flou. Comme vous le savez, la profondeur de champ est réduite naturellement quand on utilise un objectif avec une longue focale, quand on est proche du sujet photographié ou quand le diaphragme est complètement ouvert. On a également une profondeur de champ réduite quand on a un appareil photo avec un grand capteur comme un plein format ( l’équivalent 24 x 36 ). A l’inverse on aura une profondeur de champ beaucoup plus confortable si l’on utilise un objectif grand-angle, si l’on ferme notre diaphragme, si l’on s’éloigne de notre sujet ou si l’on utilise un appareil photo avec un tout petit capteur. En testant cet objectif j’ai observé qu’il n’était pas toujours possible d’avoir une profondeur de champ qui s’étend jusqu’à l’infini.


Une application pour l’hyperfocale

Pour connaître la distance hyperfocale ou au moins l’étendue de la profondeur de champ, je vous encourage à utiliser une application pour Smartphone complètement dédiée à cela. (Lenslab ou Hyperfocale pro)


Calcul théorique de l’hyperfocale, un casse tête

Si certains d’entre vous veulent s’arracher les cheveux, voici une formule que j’ai récupéré sur mes anciens cours  ( je sais, la photo est peut être mon travail, mais j’ai besoin de me plonger de temps en temps dans mes cours, je n’ai aucun mérite !). Cette formule vous permettra de calculer le distance hyperfocale.

H=F²/(fxc)

Le résultat H c’est la distance hyperfocale (en mm), F c’est la distance focale de l’objectif ( 50 mm, 85 mm), f c’est le diaphragme choisi (f 8,f 14 …), c c’est le cercle de confusion ( 0,050 mm).


Je tiens à préciser que ce n’est qu’un exemple, je ne me permettrais pas de me proclamée experte en hyperfocale !  J’aime échangée, apprendre, expérimentée. Cet article n’est qu’un petit travail de recherche sur un sujet mainte fois expliquer, étudier.

J’espère que cet article vous sera utile, et vous donnera l’occasion d’être curieux dans ce domaine de l’hyperfocale.

Je vous souhaite une très bonne soirée à tous. Sortez, photographiez, expérimentez !!

Antoinette F.


 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s