Comprendre les principes de base pour une photo réussie (2/3) – La Vitesse

Aujourd’hui voici  le deuxième article d’une série de trois sur les principes de base pour une photo réussie.  Si vous n’avez pas encore lu le premier article, je vous conseille de vous y rendre: L’Ouverture. J’aborde le second article qui est la vitesse d’obturation.


Je vais vous expliquez simplement la vitesse d’obturation. Et comment l’utiliser pour des photos de qualités. Attention, je ne prétend pas tout savoir, c’est tout simplement ma façon d’expliquer sur le sujet.


La vitesse d’obturation, c’est quoi ?

Fermer les yeux …. Inspirer et expirer !!! NON je rigole !!

Nos yeux s’ouvrent et se referment pendant une seconde. Notre notre reflex fait exactement la même chose au moment de prendre une photo. Notre rétine est le capteur de notre appareil photo. Nos paupières, c’est l’obturateur de notre appareil photo. Si il est fermé, aucune lumière ne rentre. Si il s’ouvre, il laisse entrer de la lumière. Notre appareil photo est constitué d’un obturateur : c’est un mécanisme à rideaux qui recouvre le capteur lorsqu’il est au repos. Ce rideau s’ouvre à une vitesse + ou – rapide de manière à exposer plus ou moins longtemps le capteur à la lumière. Plus la vitesse d’obturation est rapide, et moins le capteur reçoit de lumière.


La vitesse d’obturation sur un reflex

Sur un reflex, la vitesse d’obturation est réglable de 1/8000 à 30 secondes par paliers d’1/2 ou 1/3.
Les valeurs normalisées sont : 1/8000, 1/6400, 1/5000, 1/4000, 1/3200, 1/2500, 1/2000, 1/1600, 1/1250, 1/1000, 1/800, 1/640, 1/500, 1/400, 1/320, 1/250, 1/200, 1/160, 1/125, 1/100, 1/80, 1/60, 1/50, 1/40, 1/30, 1/25.
Et pour les poses longues (trépied obligatoire) : 1/20, 1/15, 1/13, 1/10, 1/8, 1/6, 1/5, 1/4, 0″3 (0.3 sec), 0″4, 0″5, 0″6, 0″8, 1″, 1″3, 1″6, 2″, 2″5, 3″2, 4″, 5″, 6″, 8″, 10″, 13″, 15″, 20″, 25″, et 30″.


A mon avis la vitesse d’obturation  est le réglage qui offre le plus de possibilités créatives. Vous pouvez ajouter une dimension supplémentaire à vos photos. Une vitesse d’obturation rapide permet de figer un sujet en mouvement. Cela peut être particulièrement utile en photographie de sport ou de nature car l’action se déroule généralement à grande vitesse. Si vous souhaitez figer votre sujet il est conseillé d’utiliser au minimum une vitesse de 1/500 de seconde. Il vous faudra cependant adapter la vitesse d’obturation en fonction de la situation. Pour photographier certains oiseaux très mobiles, il est souvent nécessaire d’avoir une vitesse au moins égale à 1/2000 de seconde.

Cet article est terminer. Retrouvez moi pour le troisième et dernier volet de Comprendre les principes de bases pour une photo réussie (3/3) la sensibilité ISO

En attendant, sortez, prenez des photos !

Antoinette


 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close